Bayern Munich : Pourquoi faire de la prospection ?

Il est démis de ses fonctions le 10 décembre 2019 malgré la qualification de son équipe en huitièmes de finale de Ligue des champions. La saison suivante, Ancelotti arrive à mettre tout le monde d’accord : Carletto et ses hommes réussissent en effet une véritable performance en réalisant le doublé Coupe d’Italie – Ligue des champions (en battant en finale les grands rivaux de la Juventus aux penalties). Il devient l’un des adjoints d’Arrigo Sacchi, le sélectionneur de la Squadra Azzurra et participe ainsi à l’épopée de son équipe à la Coupe du monde de football 1994 aux États-Unis (défaite aux tirs au but en finale contre le Brésil). Les deux équipes se neutralisent jusqu’aux tirs au but et c’est le Belge qui transforme le pénalty gagnant conduisant les Blues en finale. Il porte pour la première fois le maillot des Giallirossi le 16 septembre 1979 avec l’AS Rome contre l’AC Milan (0-0) et fait donc à cette occasion ses débuts en Serie A. Il dispute 23 matches lors de sa première saison et commence à s’imposer de plus en plus au sein du système de Nils Liedholm, entraineur de l’équipe romaine jusqu’en 1984. À Rome, en seulement huit ans, il décroche un titre de Champion d’Italie en 1983, quatre Coupes d’Italie (en 1980, 1981, 1984 et 1986) et accède à la finale (mais sans la jouer) de la Coupe des clubs champions 1984 (battus par Liverpool aux tirs au but).

Alors que les Milanais mènent 3-0 à la mi-temps, survetement nike pas cher les hommes de Rafael Benítez reviennent à 3-3 à l’heure de jeu avant de s’imposer 3-2 aux penalties. Cependant, une mini-crise survient : le 22 janvier 2009, Charles Villeneuve est forcé de démissionner, à la suite de l’envoi aux actionnaires d’une lettre critiquant la direction supérieure du club (cette lettre ayant été immédiatement diffusée dans la presse). Après avoir raté la Coupe du monde 1982 en Espagne à cause d’une blessure au genou, il fait partie du groupe italien présent à la Coupe du monde 1986 mais ne participe à aucune rencontre de cette compétition à la suite de résultats de tests physiques réalisés avant la compétition et jugés insuffisants par le sélectionneur Enzo Bearzot qui lui préfère alors Fernando De Napoli. Un supporter des Boulogne Boys est tué et un autre blessé au poumon par un policier en civil qui s’était interposé pour protéger le supporter de Tel-Aviv. Lors de la saison 2009-2010, il est prêté au Real Valladolid (D1 espagnole) dans le cadre du transfert de Sergio Asenjo à l’Atlético.

Il est limogé en mai 2011 après une saison sans titre. Avec ce club, il décroche sa quatrième Ligue des champions gagnée en tant qu’entraineur, le 28 mai 2022, face à Liverpool. ↑ Parmi ces rétrogradations, on peut noter celle du Grenoble Foot 38, relégué en CFA 2 après deux saisons en Ligue 1 et une en Ligue 2, et celle du Racing Club de Strasbourg, un des clubs français possédant le plus de saisons dans l’élite française et champion de France en 1979. Le Racing perd le statut professionnel qu’il possédait depuis 1933, hors Seconde Guerre mondiale. Philippe Boindrieux devient quant à lui vice-président du directoire en plus de sa casquette de directeur général qu’il conservera finalement pendant plus de 2 ans. Certains matchs entre les deux clubs, en raison de l’enjeu sportif, du résultat, ou des circonstances de leur déroulement, ont marqué les supporters des deux clubs et les fans de football français en général.

En 2007, les sections masculines et féminines remportent chacune leur championnat de France, pour la première fois dans l’histoire du football français. Bien que l’Atlético fut fondé par trois étudiants basques en 1903, des dissidents du Madrid Club de Fútbol les rejoignirent en 1904. Les deux équipes se rencontrèrent pour la première fois le 21 février 1929 lors de la troisième journée de la première édition de la Liga. Après une saison blanche sans entrainer, Ancelotti rebondit à la Juventus où en février 1999, il remplace Marcello Lippi débarqué en cours de saison. Cette saison 2008-2009 se clôt sur plusieurs départs importants. À cette occasion Ancelotti remporte donc sa quatrième Ligue des champions. Mais l’affaire des matches truqués du Calcio qui éclate au printemps 2006 bouleverse totalement le classement final de cette saison 2005-2006 : le club milanais est pénalisé de 30 points et rétrograde à la troisième place du classement sans pouvoir disputer la Ligue des champions 2006-2007. En outre, les Rossoneri débutent le Championnat 2006-2007 avec 8 points de pénalité. Cette pénalité a peu d’importance en fin d’année puisque les Lombards terminent quatrième au classement à 14 points de l’AS Rome et 36 points de l’Inter Milan et se qualifient pour la Ligue des champions la saison suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.